l' ecole du chat des alpilles                                                                                                                                           
   NOTRE BUT : COMBATTRE LA PROLIFERATION ET LA MALTRAITANCE

POURQUOI STERILISER?

I. STERILISATION DES CHATS ERRANTS

La surpopulation de chats errants ne cesse de croître parce que les actes d'abandons d'animaux devenus indésirables et non stérilisés, par des propriétaires sans scrupules, se multiplient.
Seul un programme de gestion des naissances peut résoudre le problème.
La stérilisation et relâche sur le terrain permet de diminuer la surpopulation de 70% en 4 ans. 
Il faut savoir qu'un chat peut avoir 36 descendants après seulement 16 mois !
La castration/stérilisation est la seule méthode humaine et indolore qui donne un résultat concret et durable.


II. NOTRE MISSION
Notre première mission est de lutter contre la prolifération des chats errants en promulguant la stérilisation de ceux-ci, et en incitant les propriétaires de chats à stériliser leur animal, sans oublier de sensibiliser le public au respect de la vie animale.

III. LUTTE CONTRE L'ABANDON
L'abandon d'un animal est un acte sournois, mais organisé, commis après réflexion, par une personne qui se rend coupable d'un crime....ordinaire !
 
Pourquoi?
UN TERRAIN COMMENCE TOUJOURS PAR UN CHAT "OUBLIE"
La stérilisation des chats
Cette opération évite les portées non désirées, elle prévient donc les abandons qui augmenteront la population des chats errants et empêche les euthanasies forcées dans les refuges. Les refuges surpeuplés sont obligés d'euthanasier chaque année un nombre de plus en plus important de chats et chiens.
Les chats sont matures dès l'âge de 6 mois et une femelle peut avoir 3 portées par an. Elle peut être prise à nouveau dès le mois qui suit la naissance. Les petits, dès leurs deux mois, doivent se débrouiller seuls pour survivre. Ils attrapent facilement des maladies (coryza principalement) qui les affaiblissent. La mortalité chez les chatons est très élévée.
Le chat est réputé pour être indépendant et débrouillard. Mais le chat errant a beaucoup de mal à survivre sans abri et sans nourriture. Il doit errer la nuit et se cacher le jour. Il est exposé aux dangers de la circulation et aux maladies. Son espérance de vie est réduite des deux tiers, quand il n'est pas empoisonné ou battu.
Non seulement la stérilisation sauve des vies, mais elle limite des nuisances comme les mauvaises odeurs dues au marquage du territoire des matous, les déjections, les concerts nocturnes et les chats domestiques attaqués. Elle évite la propagation de maladies.
Il est nécessaire que vous passiez massivement le message autour de vous.


NOS MISSIONS

« Assurer le contrôle des naissances et l'immatriculation, la protection, la domiciliation,
l'alimentation, le contrôle sanitaire, des « chats libres ».

 
  • Notre association consiste à limiter la prolifération des populations de chats tout en respectant la double notion de protection animale et de salubrité publique. Une fois stérilisés, tatoués et immatriculés au fichier vétérinaire félin, ils sont protégés par la loi du 6 janvier 1999.

  • Ensuite, ces derniers sont relâchés sur leur lieu de vie et forment une colonie au sein de laquelle il faut assurer l’alimentation et le suivi sanitaire.
  • Sur le terrain, cette action repose sur le dévouement de quelques bénévoles, trop peu nombreux et impose de multiples tâches.
 

        
 


"Aidez-nous à lutter contre les souffrances des chats libres et abandonnés, faîtes stériliser votre chat dès l'âge de 6 mois"
Surpopulation = Abandon = Misère animale

 
Les animaux, comme les plantes et les humains, font partie de l’écosystème, cependant les chats et chiens vivent au milieu des hommes, il est donc nécessaire de les gérer.
C’est pourquoi, l’association insiste pour que les particuliers fassent stériliser leurs animaux pour éviter la prolifération anarchique et les nuisances que cela entraîne. C’est une méthode moderne moins cruelle que l’euthanasie et plus appropriée à la civilisation.
Par ailleurs, nous constatons que trop de chats sont abandonnés et c’est un délit puni par la loi.
Un animal est un être vivant et a un coût financier. Adopter n’est pas une obligation, c’est un acte réfléchi. Il faut être responsable.

« On peut juger de la grandeur d'une nation par la façon dont les animaux y sont traités. » Gandhi
 



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement